Sabrina Cusson

Artisane joaillière

Pourquoi portons-nous des bijoux?

Sabrina Cusson

La question se pose rarement, mais il importe toujours de la soulever : pourquoi porter des bijoux?

Force est de constater que les bijoux sont des objets imprégnés de valeur. Messagers d’amour, les bijoux ont plusieurs fonctions : ils démarquent une identité (religieuse, financière, socio-culturelle), rehaussent une apparence, maintiennent ou améliorent la confiance en soi et révèlent notre personnalité inconsciente. En effet, il faut admettre que les bijoux racontent toute une histoire, qu’on le réalise ou non!

Ces jours-ci, l’affranchissement des codes sociaux avance à grands pas. Dans une société de plus en plus tolérante et de moins en moins restrictive, il devient facile d’adopter un look quelconque, question de style, voilà tout! Autrefois, ce n’était pas si simple. Par exemple, les perles étaient souvent réservées aux femmes riches. La Rome Antique, par exemple, favorisait le port de perles, symbole de prestige. Pour leur part, les Grecs étaient également fous de perles, arborant leurs habits et leurs costumes avec des perles d’eau douce. Aujourd’hui, les perles appartiennent à tout le monde. Cela dit, elles dégagent toujours un sentiment d’élégance, de raffinement et de goût. Le temps file, mais il ne laisse pas de trace sur les bijoux!

Les bijoux décorent les corps féminins pour maintes raisons. Ils érotisent le corps, soulignant tour à tour le côté féminin chez chaque femme. Par exemple, dans le monde créole, il existe plusieurs coutumes qu’il faut respecter. L’enfant de sexe féminin se fera offrir des boucles d’oreilles, une chaîne et un bracelet d’identité de la part de ses grands-parents. Notez l’importance qu’on accorde aux bijoux dans les Lois de Manou (III.61-62), une philosophie indienne qui prône la cosmologie hindoue. On y lit : « Lorsqu’une femme brille par sa parure, toute sa famille resplendit également… » .

Il existe donc plusieurs raisons d'opter pour un collier de perles, une bague ou des boucles d’oreilles. Faisons-nous plaisir!